Spécialiste sur l'immobilier haut de gamme et investisseurs à Caen
30 Déc

Peut-on s’attendre à un niveau élevé de ventes à Caen en 2020 ?

Comme aimait à le rappeler Pierre Dac, « la prévision est difficile, surtout lorsqu’elle concerne l’avenir ». Pour autant, l’analyse des chiffres du marché immobilier français, en 2019, ainsi que des tendances qui s’en dégagent, permet d’établir les trois grandes perspectives pour l’année prochaine.

Tout d’abord, il est permis de penser que le rythme d’augmentation des prix dans l’ancien devrait connaître un ralentissement en 2020. D’autre part, tout porte à croire que le nombre des transactions immobilières devrait rester à haut niveau. On peut raisonnablement penser qu’une remontée des prix et des conditions d’accès au crédit moins favorables pourraient impacter la demande de logements.

Vous avez une maison à vendre à Caen ? Il ne devrait pas y avoir de problème en 2020. La preuve qui renforce l’idée d’une bonne santé du marché dans les prochains mois : l’indicateur de tension immobilière (ITI) de MeilleursAgents témoigne d’une demande nettement supérieure à l’offre dans les dix plus grandes villes de France ainsi qu’à Paris. 2020 égalera-t-elle 2019 d’un point de vue immobilier ? Rien n’est moins sûr toutefois …

Des ventes immobilières et des taux de crédit record en 2019
Un rapide coup d’œil dans le rétroviseur nous apprend qu’en 2019, les ventes de logements anciens ont atteint des niveaux inconnus jusqu’alors. Et pour cause, le million de transactions a été dépassé !

Quant à l’activité du marché immobilier, Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, estime qu’elle devrait « progresser de l’ordre de 9 % sur l’ensemble de l’année 2019 ». Si les ventes des logements ont atteint des sommets, c’est aussi parce qu’en 2019, les taux d’emprunt ont chuté : 1,25 % en 2019 contre 1,45 % en 2018. Il est également à noter que l’année 2019 aura été caractérisée par des conditions d’octroi de crédits bancaires avantageuses comme jamais, notamment pour tout ce qui touche au montant des apports personnels.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée